Séminaire 30 novembre : Ontologie(s) et matérialité(s) des objets numériques

Lieu : Université Lyon 2 Campus Porte des Alpes, salle de séminaire du 4ème étage

À partir des réflexions que nous avons menées dans le cadre du projet DOREMUS (Doing REusable MUSical data), qui visait à modéliser, convertir et publier en open access, les données issues des catalogues musicaux de trois grandes institutions françaises (la BnF, Radio France et la Philharmonie de Paris), nous proposons de discuter collectivement de la question des modes d’être contemporains de la musique, en lien avec les artefacts et les dispositifs documentaires et technologiques grâce auxquels se vivent les pratiques musicales.


 

Béatrice Micheau est maîtresse de conférences en SIC à l’ESPE Lille Nord-de-France et membre du laboratoire GERiiCO de l’université de Lille. Ses recherches portent sur les pratiques informationnelles et médiatiques ainsi que sur les modes de légitimation ou de disqualification de ces mêmes pratiques, l’anthropologie des savoirs et de leurs lieux avec une attention particulière portée aux littératies, aux cultures écrites et/ou numériques, et au document. Le tout avec comme question commune les processus de fabrication et de reconnaissance de la valeur informationnelle.

 


Article lié :

Marie Després-Lonnet, Béatrice Micheau, Marie Destandau. « Interopérabilité et logiques organisationnelles : Ce qu’ouvrir ses données veut dire ». Revue COSSI, n°2/2017 – Bricolages, improvisations et résilience organisationnelle face aux risques informationnels et communicationnels, URL : https://revue-cossi.info/accueil/13-numeros-de-revue?start=11