Atelier Données-Discours – 2 février , 10h-12h, Lyon 2

(Re)configurations de la nature et du statut de la donnée dans et par le dispositif de l’enquête scientifique en SHS

Campus Porte des Alpes, Lyon 2 : salle H410, Bâtiment H 4ème étage

Raw, observed, constructed, transient, derived, compiled, aggregated, mapped, processed, published, shared… voici quelques exemples parmi tant d’autres, appartenant au lexique pléthorique des adjectifs qui gravitent autour du terme data dans les publications scientifiques. Au-delà de la diversité lexicale, ce que met en lumière ce vocabulaire est que les données, ces objets indissociables de toute activité scientifique, ne sont pas des entités singulières et uniformes. Elles subissent entre les mains des chercheurs une succession d’opérations intellectuelles et matérielles, qui les transforment en représentations multiples et protéiformes, aux statuts et fonctions différents au fil de l’avancement de la recherche.

Ce caractère flexible, hétérogène et pluriel des données fabriquées au cours d’un processus de recherche est le point de départ de cette réflexion, qui s’étendra à interroger les (re)configurations de la nature et du statut de la donnée dans et par le dispositif de l’enquête scientifique en SHS. En prenant comme exemples les différentes enquêtes que nous avons menées, nous étudierons comment les données émergent, se transforment, se consolident, et circulent dans la dynamique de l’enquête, en même temps qu’elles la déterminent et la transforment à leur tour.

Interventions de Julia Bonaccorsi, Sarah Cordonnier, Marie Després, Agnieszka Tona (coord.)