Programme du séminaire Elico 2015-16

Laboratoire de recherche en Sciences de l’information et de la communication, l’Equipe d’Accueil 4147, Elico a le plaisir de vous faire part de son programme de séminaire mensuel pour l’année 2015-2016.

Télécharger le programme 2015-2016 au format PDF

25 septembre 2015

Reconnaissance et Temporalités

14h-18h – Enssib

Coordonnée par Valérie Larroche et Marie-France Peyrelong, cette séance sera l’occasion de travailler à une restitution des lectures de l’ouvrage Reconnaissance et temporalité, une approche communicationnelle par Isabelle Garcin-Marrou, Martine Vila-Raimondi, et Valérie Croissant, en présence des auteurs.

Intervention d’ouverture

Louise Merzeau (Dicen – IdF)

Aujourd’hui, nous sommes face à une quête de reconnaissance généralisée. Chaque individu, chaque collectif souhaite voir reconnaître qui il est, ce qu’il fait. Objet de luttes, ce désir d’estime sociale intègre des éléments du passé et de l’avenir. Comment analyser ces demandes de reconnaissance sans être prisonnier d’une vision à court terme, d’un présentéisme ? Comment prendre en compte l’épaisseur temporelle des individus comme des collectifs ? L’originalité de cet ouvrage est de proposer une approche infocommunicationnelle des relations entre reconnaissance et temporalités. S’appuyant sur les théories de la reconnaissance développées par Axel Honneth, les auteurs mobilisent des concepts phares en information-communication comme ceux de dispositifs d’information et de communication, de visibilité ou encore d’identités.

 

16 octobre 2015

E-book, Lectorat et bibliothèques : Un premier état de l’art

14h- 17h

Auditorium de la Bibliothèque Municipale de Lyon

Coordonnée par Françoise Paquienséguy, la séance d’octobre, intitulée E-book, Lectorat et Bibliothèques présentera les derniers résultats de deux programmes de recherche autour du livre et du lectorat numérique.

Ouverte à tous, chercheurs, enseignants, professionnels, doctorants, étudiants de master, lecteurs ou usagers des bibliothèques, elle n’est accessible que sur inscription avant le 15 octobre 2015 auprès de :

francoise.paquienseguy@sciencespo-lyon.fr pour des raisons logistiques.

Programme :

14h-15h

Présentation & discussion de l’intervention n°1

Tablettes et bibliothèques : Le cas de la BmL

(M. El-Hachani – Lyon3 / Elico – C. Dessinges – Lyon3 / Marge – L. Perticoz – Lyon3 / Marge)

Les bibliothèques de lecture publique proposent de plus en plus de services numériques à destination de leurs publics. Le cas de la Bml est à cet égard exemplaire, en effet, elle a intégré dans ses services une offre de contenus sur des dispositifs mobiles et tactiles. Cette offre l’a incitée à réinterroger de manière quasi systématique ses activités de médiation. Nous mettons ici en perspective les résultats d’une étude exploratoire menée fin 2014 sur cette thématique : l’inclusion des tablettes tactiles en bibliothèques amène à reconsidérer à la fois les modalités de médiation et la relation avec l’usager, le tout dans un contexte de renouvellement des acteurs.

15h-16h

Présentation & discussion de l’intervention n°2

Lectorat numérique aujourd’hui : une approche française

(F. Paquienséguy – SciencesPo Lyon / Elico)

Plus présent sur les plateformes d’achat ou de téléchargement et forum spécialisé que dans les librairies ou bibliothèques, le lectorat numérique est encore difficile à saisir, à définir et à comprendre. Après avoir conduit une véritable enquête de terrain pendant deux ans afin de l’étudier et les deux auteurs, F. Paquienséguy et Mathilde Miguet tentent d’en cerner, la composition, les motivations et les pratiques. Professeur de Sciences de l’information et de la communication et directrice de cette étude,  Françoise Paquienséguy en présentera les contours et viendra proposer leurs premières conclusions et typologies.

Les deux interventions seront suivies d’un débat avec les quatre intervenants, Mme Violaine Kanmacher, responsable du département et de la coordination Jeunesse de la BmL et la salle, débat animé par Jean-François Tétu, ancien professeur et membre d’Elico.

 

27 novembre  2015

A la rencontre des thèses en cours

14h- 17h

ISH

Coordonnée par Françoise Paquienséguy, la séance de novembre, intitulée A la rencontre des thèses en cours elle sera consacrée aux doctorants du laboratoire. Deux d’entre eux, en troisième et en seconde année, présenteront l’avancée de leur travail et leurs premiers résultats.

Programme :

14h-15h

Présentation & discussion de l’intervention n°1

Analyse des interactions dans le dispositif formé par le réseau social d’entreprise : quelle communication, pour quel travail ?

(Hélène PIMENT, Lyon2 / Elico)

Envisageant le réseau social d’entreprise comme un dispositif info-communicationnel, ce travail de thèse vise à saisir les différents discours qui le traversent, dans une position critique du modèle managérial qui est supposé mener à l’intégration du réseau social d’entreprise. Un système associant différentes méthodes qualitatives est en cours d’élaboration, afin de pouvoir observer et comprendre les interactions qui ont cours entre les différents éléments de ce dispositif. Car la particularité du réseau social d’entreprise, outre qu’il s’agit d’un nouvel outil technique de communication, est qu’il semble être porteur de contradictions, voire de paradoxes, qui permettent d’appréhender des phénomènes informationnels et communicationnels au travail sous un nouvel angle de vue.

15h-16h

Présentation & discussion de l’intervention n°2

Quand la télévision invite les réseaux socionumériques : discours politiques croisés et intermédiaticité

(Michaël NEXON, Lyon2 / Elico )

L’émergence d’agoras numériques organisées (Facebook ou Twitter) vient concurrencer le modèle télévisuel dans sa capacité de production légitime de l’information politique. Les producteurs télévisuels s’y ajustent par un modèle intégré qui semble permettre non seulement le croisement voire l’hybridation des espaces publics et des dispositifs mais également la conservation d’une forme de légitimité de la médiation politique. Cette intégration d’une pluralité de paroles politiques viserait à modifier l’ordre des discours politiques et journalistiques et à fédérer une communauté citoyenne politisée et parlante. La présentation de ce travail de thèse s’attachera à interroger les formes de dialogisme intermédiatique à l’œuvre dans le cadre d’émissions politiques télévisées. Elle questionnera les modalités de saisie des discours politiques par les journalistes et tentera de réfléchir aux enjeux méthodologiques d’une recherche axée sur l’intermédiaticité.

 

11 décembre 2015

Histoire, Bande dessinée et sémiotique : un mariage à trois enfin possible ?

14h-17h

Enssib – salle 107

Coordonnée par Pascal Robert, cette séance de décembre intitulée Histoire, Bande dessinée et sémiotique : un mariage à trois enfin possible ?  permettra à deux interventions, chacune à sa manière, d’aborder cette question.

Programme :

14h-15h

Présentation & discussion de l’intervention n°1

Les bienfaits du support. Esquisse d’une poétique de l’album

Sylvain Lesage (Mcf en histoire à l’Université Lille 3)

Dans leur grande majorité, les études sur la bande dessinée se concentrent sur un corpus étroit d’œuvres, bénéficiant d’une légitimité plus forte largement due au support de publication qu’est l’album. Rarement interrogé dans sa matérialité (sinon par une poignée d’auteurs), l’album de BD, forme canonique de publication dans l’espace francophone, provoque cependant d’importants effets de sens. Nous voudrions donc interroger ce que peut apporter à l’étude de la bande dessinée la bibliographie matérielle, en esquissant les contours d’une poétique de l’album.

15h-16h

Présentation & discussion de l’intervention n°2

Sémiotique et histoire : du divorce aux noces sous les auspices de la bande dessinée ?

Pascal Robert (Elico / Enssib)

La sémiotique narrative et discursive, d’obédience structuraliste, s’intéresse à des histoires qui n’ont pas d’histoire ou pour le dire autrement, si elle dégage des modèles abstraits du récit, elle refuse de voir que ce dernier s’inscrit sur des supports qui ont une histoire qui est aussi celle des dispositifs sémiotiques qui le porte. Car, nous apprend la BD, les deux sont liés. Du divorce entre sémiotique et histoire on voit alors s’esquisser de nouvelles noces, à condition de prendre en compte la matérialité des supports.

Les deux interventions seront suivies d’un débat avec la salle animé par Pascal Robert.

16h30-17h
Présentation des résultats de Calliope
B. EPRON, enssib / Elico

 

12 février 2015

Participer au monde numérique entre marchandisation et partage

14h-17h

Salle Caillemer

15, quai Claude Bernard

Université Jean Moulin Lyon 3

Animée par Alain Van Cuyck, cette séance, intitulée Participer au monde numérique entre marchandisation et partage,  sera consacrée à l’intervention de Serge Proulx, professeur à l’UQAM.

Sociologue, Serge Proulx évoquera la notion d’un nouveau mode de constitution du capitalisme numérique à travers les échanges qui se tissent sur les réseaux sociaux et interrogera la portée et la nature de ces échanges du point de vue des usages et de la création de nouveaux modes de régulation communicationnel, économique, symbolique et social.

 

18 mars 2016

IST & Infométrie : des problématiques contemporaines

14h-16h30

Bâtiment Nautibus – Salle C4 – Lyon1  

Coordonnée par Thierry Lafouge, cette séance du mois de mars, intitulée IST & Infométrie : des problématiques contemporaines,  permettra de discuter des problématiques contemporaines au fil de deux interventions.

14h-15h

Présentation & discussion de l’intervention n°1

L’infométrie mathématiques : un nouveau paradigme ?

Thierry Lafouge (Elico / Lyon1)

L’infométrie  est définie comme l’ensemble des activités métriques  relatives à l’information couvrant aussi bien la bibliométrie que la scientométrie.

Aussi la juxtaposition des termes infométrie et mathématique  peut sembler curieuse au regard des définitions classiques, associer le terme mathématique à celui d’infométrie semble accorder plus d’importance aux méthodes métriques issues des mathématiques, que celles issues des statistiques.

Or les statistiques sont une branche des mathématiques…

Notre exposé est un regard réflexif sur certains de nos travaux. Il permet de questionner le rôle spécifique des mathématiques ?

Pour illustrer cette interrogation il présentera un (ou deux) exemples :

–  Le premier exemple associe la notion de quantité d’effort et celui d’ajustement mathématique, en définissant un nouveau concept : le Processus Exponentiel infométrique à l’aide d’une fonction dite d’effort.

–  Le deuxième exemple permet d’envisager  les régularités statistiques des distributions d’usage d’une autre manière.

15h-16h

Présentation & discussion de l’intervention n°2

Analyse des plateformes de construction de connaissances : combiner l’analyse documentaire et les usages pour décrire les formes de médiations

Christine Michel (Liris/Elico – Lyon1)

La problématique consiste à déterminer comment des médiations, utilisant des dispositifs informatiques, jouent un rôle dans la construction de connaissances.

Dans un premier temps on s’intéresse aux médiations documentaires primaires rendues possibles par les plateformes hyper-médias adaptatives (analyse des structures documentaires et adéquation des documents produits aux usages et besoins potentiels des futurs utilisateurs).

Dans un deuxième temps nous considérons les médiations technologiques et sociales liées à l’interaction directe de l’utilisateur  avec l’environnement technologique lorsqu’il est utilisé en contexte.

Enfin ses recherches actuelles privilégient les formes d’utilisation des plateformes participatives et contributives  qui intègrent des fonctions réflexives. Ces dispositifs mettent en œuvre des formes de médiations complexes (combinant médiations documentaires primaires, technologiques, sociales et réflexives).

Trois facteurs principaux sur la construction des connaissances individuelles et sociales sont questionnés :

–   les modalités d’exploitation des traces,

–   les types de fonctions éditoriales et auctoriales

–   les formes de régulations proposées pour rendre possible le contrôle des individus sur eux-mêmes ou sur les autres.

 

20 mai 2016

Le temps long des représentations : médias et normes de Genre

14h – 17h

Institut des Sciences de l’Homme – Centre Berthelot

Coordonnée par Isabelle Garcin-Marrou, cette séance de mai, intitulée Le temps long des représentations : médias et normes de Genre, envisagera dans une perspective historique et communicationnelle croisée comment les normes de genre s’infléchissent, se modifient ou se renforcent dans les représentations sociales. Des études de cas seront présentées, portant sur différents supports médiatiques et sur différents moments historiques de la construction médiatique des normes de genre.

Nous y entendrons deux interventions :

Claire Blandin

MCF HDR en Histoire contemporaine à l’Université Paris-Est Créteil (U-PEC) et chercheure au CRHEC (Centre de recherche en Histoire européenne comparée)

Isabelle Garcin-Marrou

PU en Sciences de l’information et de la communication à Sciences po Lyon et chercheure à Elico

 

17 juin 2016

Observer les dynamiques socio-économiques de la publication scientifique : approches qualitative et bibliométrique

14h – 17h

Bâtiment Nautibus – Salle C5 – Lyon1

Coordonnée par Cherifa Boucakem-Zeghmouri, cette dernière séance de séminaire, intitulée Observer les dynamiques socio-économiques de la publication scientifique : approches qualitative et bibliométrique, rendra compte des dynamiques socio-économiques actuelles de l’édition scientifique numérique, à partir de l’analyse des pratiques de publication des chercheurs dans les domaines des sciences et de la santé. Les travaux présentés ici, issus de recherches récentes et en cours sont issus d’approches qualitatives et bibliométriques. Ils souligneront la convergence des analyses de ces deux approches autour des nouvelles formes de régulations de l’information scientifique.

Deux interventions :

Chérifa Boukacem-Zeghmouri

MCF HDR en Sciences de l’information et de la communication à Lyon 1.

Guillaume Cabanac

MCF en informatique à Toulouse 3.