Ruptures et continuums dans la communication scientifique, à l’ère du numérique,

Cette séance, coordonnée par Chérifa Boukacem-Zeghmouri (Lyon 1) et apporte un éclairage sur les modèles de publication Open Access qui sont mis en place par les grands groupes de l’édition scientifique et qui sont acceptés et intégrés par les politiques publiques et les établissements de recherche académiques. Il s’agit d’une part de comprendre sur quels registres reposent les modalités de consensus et de concordances qui se mettent en place et d’autre part d’observer les effets de ces modalités sur les processus de production et de valorisation de la publication scientifique.

Elena Šimukovič (http://orcid.org/0000-0003-1363-243X) est diplômée en sciences de la communication de l’Université de Vilnius et de l’Université d’Humboldt (Berlin). Elle est actuellement en dernière année de thèse de doctorat à l’Université de Vienne. Sa thèse intitulée « Of hopes, villains and Trojan horses – Open Access academic publishing and its battlefields », analyse la transformation des modèles de publication scientifique en regard du développement de l’Open Access à l’échelle européenne.

Marc Bertin (http://orcid.org/0000-0003-1803-6952) Marc Bertin est Maître de conférences en Sic à l’Université Claude Bernard Lyon 1 et membre de ELICO. Titulaire d’un doctorat en traitement automatique des langues, ses travaux, de nature bibliométrique, s’orientent autour de l’analyse des contextes de citation. La mise en œuvre d’approches de fouilles textuelles dédiées d’une part à l’identification des actes de citation et d’autre part à l’annotation des contextes de citation a permis de redéfinir les relations sémantiques entre les auteurs. Il est également l’organisateur de l’atelier CLBib (Computational Linguistics and Bibliometrics).